À vélo en Italie

Itinéraire, Italie, voyage à vélo, Laetitia
Au total: ~1'300km et 28 nuits

ITALIE - Italia en 2009

600 km à vélo

11 nuits

Trajet détaillé: https://drive.google.com/open?id=12K2VEDYwYVIREnh561PmXEVx1GI&usp=sharing

Région: Lombardie / Vénétie

ITALIA

Italie, voyage à vélo, bike touring

ça y est ça commence!

 

Première frontière et une sensation de liberté qui envahit! On avance, on ne sait pas où l’on va dormir, on est heureux et tous les sens sont en éveil.

En fin de journée on est exténué mais l’excitation prend le dessus et le lendemain on est d’attaque pour continuer le chemin vers l’inconnu, vers la découverte de nouveaux lieux. On a soif d’avancer, on a inconsciemment envie de pousser le corps dans cette satisfaction de l'éloignement de la terre apprise par la force de notre physique.

On est de vrais débutants!

On apprend la réalité de la route à vélo. Partager les routes avec les camions, des conducteurs pas très amicaux, la puanteur, les animaux morts, la ligne blanche, la traversée des villes et leurs entrées...

On a chaud, mais on ne s’arrête pas, on a faim mais on continue. La route est horrible mais on y reste… on teste, on se teste. On apprend.

Malgré une extrême fatigue physique et mentale car soudainement on fait 8h de sport intense par jour dans toutes types de conditions,  à tire-d'aile on se sent devenir plus fort. Le corps est un partenaire extraordinaire qui s'adapte très rapidement. Le soir on tombe de sommeil mais on est tellement satisfait, si satisfait. C'est une fatigue qui nous envoie en moins que rien dans les bras de Morphée. 

 

L'ambiance italienne quel plaisir, les cyprès donnant cette atmosphère tellement bucolique, la nourriture qui réjouit nos papilles, les petits villages nous transportant dans la flânerie :) et les villes et vestiges romains une telle richesse à visiter sans fin!

 

On a envie de tout voir mais aussi d’avancer… la motivation à s'éloigner, à avancer, à aller au sud, qu'au final on va le parcourir plutôt vite ce nord de l’Italie. Avec quelques visites de sites clés comme Vérone ou Venise.

 

On a aimé : 

Lago di Garda 

Vérone et son camping alternatif dans les ruines du Castel San Pietro http://www.campingcastelsanpietro.com/

Venise of course!

Prendre les petites routes de campagnes et découvrir les petits villages tels que San Maria Hoè

 

On a pas aimé :

Les axes principaux dont la Strada Statale

La quasi non existante bande d'arrêt d'urgence

 

A absolument goûter:

Aller dans un petit café local le matin et commander un café au bar, il y aura aussi tous pleins de petites délices sucrées ou salées à choix!

 

TIPS:

pour alléger le coup d'une visite à Venise, on a dormi dans un camping de la Venise de terre ferme "Mestre". Pour la visite de Venise, on a pris un train qui traverse la lagune qui arrive à la station Santa Lucia au nord-ouest de Venise. 

 

Pour lire les articles du blog lié à cette partie du voyage, cliquez ici.

 

EN IMAGES

Vous voulez voir plus de photos? bienvenue dans cet album en cliquant ici: https://goo.gl/photos/DCxm57xs9WUtatmP6


drapeau italien

ITALIE - Italia en 2015

700 km à vélo

17 nuits

Trajet détaillé: https://drive.google.com/open?id=1zJy9VaImPoYpDPfC7_qaKtaGYT0&usp=sharing

Région: Emilia Romagna / Toscane / Ligurie / Piémont

Bologne, voyage à vélo, bike touring

Italia le retour! 

On pris un vol depuis Hong Kong pour rejoindre Bologne. Un vrai plaisir que d'être de retour en Italie :) Et je dois avouer que j'ai adoré notre itinéraire!

À Bologne, on dort dans un camping à l'extérieur et on se promène à vélo dans cette petite ville romanesque aux portiques en arcades et berceau universitaire de l'Europe. On adore! Ici, il est dit que lorsqu'il pleut les gens n'ont pas besoin de parapluie car il est possible de marcher sans être mouillé sous plus de 38 km d'arches rien que dans le centre historique! Dans le coeur de la ville règne un climat universitaire et la dimension mesurée rend très agréable de s'y promener à vélo. D'ailleurs c'est l'un des moyens de locomotion favoris de tous ces étudiants qui vont suivrent leurs cours dans une université fondée en 1088 et considérée comme la première et la plus ancienne d'Europe! 

voyage à vélo en italie, bike touring

 Ensuite pour se rendre à Florence, on a pris la route dans les hauteurs en y traversant la chaîne de montagnes des Apennins. Tranquillité, forêt de pins et des vues imprenables. Il y a plusieurs routes qui traversent ces montagnes, on a décidé s'engager sur la moins fréquentée et on est heureux de notre choix! Car malgré que cette route soit la moins direct et la moins fréquentée,  le week-end elle est déjà si empruntées par  toutes ces motos qui s'aventurent dans ces cols.

 

L'arrivée sur Florence était tout droit sortie d'un rêve! Dans la descente, elle est la cette ville berceau de la Renaissance en Italie et surtout IL est là dominant la ville toute entière: Il Duomo! 

 

Disproportionné, gigantesque, majestueux, il semble tout simplement irréel! 

La cathédrale de Santa Maria del Fiore est située dans le centre historique. Son dôme, qui demeure un merveilleux mystère architectural, a été érigé par l'architecte Filippo Brunelleschi en 1436. Ce dôme reste à ce jour le plus grand au monde en maçonnerie avec un diamètre de 45,5 mètres!

 

Après avoir visité Florence et sa richesse artistique exceptionnelle, on reprend nos montures pour se diriger vers la Toscane. Les vallons, les terres cultivées, fertiles, l'odeur des vignes, une région à explorer sans répit. Les petites routes de campagne sont agréables et c'est tout simplement féérique.

 

On rejoint la mer :)

La superbe Rivieria italienne pour une brève visite des Cinque Terre en Ligurie. On pensait faire de la randonnée mais pour des raisons d'éboulements de chemins presque toutes les sections étaient fermées au public. On s'est alors dit que voir ces villages construits dans les criques de la Méditerranée ainsi que ce  paysage accidenté et escarpé depuis la mer devait être très impressionnant!  On s'est embarqué sur un bateau pour la visite. Top! Les villages étant évidemment bondés de touristes, notre visite ne serra que brève et on repart loin des foules en montant à nouveau dans les montagnes.

 

Pendant un petit bout de chemin, on va suivre la Via Francigena, ancienne route de pèlerins qui traversent l'Europe de la cathédrale de Canterbury en Angleterre à Rome. À nouveau on est quasiment seul toute la journée sur la route et on passe d'un petit village à un autre. Une fois descendu, l'environnement est bien différent, on est dans la plaine du fleuve Pô. C'est plat, c'est très peuplé, il y a des routes et des véhicules partout, ça cultive intensément et il y a beaucoup d'industries. On essaye de prendre toutes les plus petites routes pour aller direction la Suisse. Il y a tout un réseau de pistes cyclables mais malheureusement pour nous à ce moment il est encore loin d'être terminé, on emprunte  quand même celles qui praticables et c'est génial!

 

On se dirige droit sur les Alpes mais on ne les voit pas à cause du mauvais temps. Après une nuit où l'on est invité chez un jeune  couple à Romantino, le ciel au matin est complètement dégagé, tout à coup apparaît devant nous la face sud du Mont-Blanc :) C'est la première fois pour moi de le voir ainsi, ayant grandi en Suisse je vois toujours sa face nord.

 

À ce moment là on se réjouit! Les Alpes! On y va!

Un bref arrêt dans un petit camping super agréable avec le nez sur le Lago di Orta, et hop on commence l'ascension. Une seule route... à ne surtout pas faire un week-end! Le col du Simplon, long de 62 km avec son point culminant à 2005 mètres, a été construit entre 1801 et 1805 commandité par Napoléon qui avait comme objectif de créer un passage pour son artillerie entre la vallée du Rhône et l'Italie.

 

Ca grimpe, il y a beaucoup de tunnel mais les paysages sont à couper le souffle!

 

On a aimé 

TOUT :)

Parcourir la chaîne des Apennins

Bologne!

La visite du Duomo

Les Cinque Terre par bateau

 

On a pas aimé :

les zones industrielles de la région du Pô

le tourisme de masse dans les villages des Cinque Terre

la région maritime entre Viareggio et La Spezia

 

 

A absolument goûter:

La nourriture! Mister pizza à Bologne et la gelateria Perché no! Le vin di casa (on apporté nos bouteilles à remplir au litre directement)

 

 

TIPS:

 

Eviter les petites routes de montagnes tels que les cols les week-ends.

Ne perdez pas de temps à trouver où manger. Le standard est déjà tellement bon! Entrez et goûtez!

 

 

 

EN IMAGES