À vélo en Grèce

Grèce - en 2009

1'370 km à vélo

46 nuits

Trajets en bateau: de Sarandë (Albanie) à Corfu (Grèce) // de Pirea (Athènes) à l'Île de Santorini

                                          de l'Île de  Santorini à l'Île de Kos // de l'Île de Kos à Bodrum(Turquie)

Trajet détailléhttps://drive.google.com/open?id=1SofZBkORGU0JyCC43EgNU2WBu-I&usp=sharing

région: épire / Grèce centrale / Péloponnèse

Ελλάδα

Grèce, voyage à vélo

On débarque en Grèce sur l'Île de Corfu avec le ferry qu'on a pris à Sarandë en Albanie. 

 

Corfu capitale des îles Ioniennes et dite l'île du soleil, vendu même sur T-shirts imprimés, pour nous c'est un accueil en trombes d'eau!

On rejoint un camping à Dassia où l'on va mettre notre tente et difficilement parvenir à en sortir. On fait une tentative de visite de la ville et une balade à vélo sur l'île mais il pleut trop et dans les rues l'eau coule à flot débordant sur les trottoirs. Du coup... on a vite pris un autre ferry pour aller à Igoumenitsa en Epire.  

 

On a aucun plan! On voulait arriver en Grèce et nous y voilà! On lit beaucoup et on se demande quelles sont nos envies. Alors on avance gentiment en profitant pleinement... Lecture pour rafraîchir l'histoire et la mythologie grecque, rencontre une fois de plus avec une nouvelle langue avec laquelle  on essaie de se familiariser. Cette langue avec le plus ancien des alphabets, ancêtre du latin et du cyrillique. 

 

On va aller faire un tour vers les zones humides de Kalodoki où on pourra admirer des couples de ragondins. Des plages magnifiques, des oliviers partout, des pins... il fait bon être dans ce bassin méditerranéen au mois d'octobre!

 

À Preveza il faut passer un "Immersed tunnel" évidemment interdit aux vélos pour rejoindre Aktio. On demande de l'aide à l'équipe du trafic qui nous charge avec nos montures sur un pick up pour traverser ce tunnel sous l'eau long de 1,6 km.

 

On prend des petites routes, c'est vallonné, c'est vert, c'est calme.

 

La région de Missolonghi dans l'Etoile-Acarnanie est une région marécageuse située à côté des montagnes Arakynthos. On a le plaisir d'admirer des centaines de foulques macroules sur la lagune de Aitoliko. Très vite aime à s'accommoder aux traditions culinaires et manger la typique salade grecque! Les provisions indispensables à faire sont: la Feta comme jamais on ne l'a goûtée,  de l'huile d'olive à l'arôme unique, des concombres et tomates si délicieux! 

Péloponnèse, Grèce, voyage à vélo

 

 

Péninsule du Péloponnèse

 

Pour arriver à Patras il nous faut quitter la Grèce continentale en traversant le pont à haubans Rion-Antirion long de presque 3km (vrai défi technologique pour les ingénieurs) pour passer sur la péninsule du Péloponnèse.

 

La cordialité des Couchsurfers grecs nous invite à passer une semaine dans cette ville!

Soirée universitaire, visite d'un centre viticole du fameux vin Achaïa Clauss, ambiance nocturne des petits cafés et bars, dégustation de Dakos, on se marre bien et on apprend la culture grecque en étant immergé chez ces jeunes qui nous partage leurs connaissances et leurs points de vue du pays. C'est d'ailleurs ainsi qu'inspiré par Giorgos pour son amour du Péloponnèse qu'on va se lancer dans cette aventure de 3 semaines sur cette péninsule!

 

Une petite carte au format pocket, on en oublie les distances et on décide d'aller à la visite des doigts du Péloponnèse. C'est une région très montagneuse avec un point culminant du Taygète à 2'404 mètres. Des côtes très sauvages et découpées, les routes sont bien souvent sinueuses et rarement plates. Il fait chaud et des villages riches en histoire sont parsemés de ci de là, la beauté des lieux est authentique et on est plongé dans une Grèce antique qui se dévoile devant nous. Ainsi on visita certains de ces vestiges tels que  Olympie (Jeux Olympiques durant l'Antiquité), Epidavros au théâtre si bien conservé avec son acoustique si parfaite qu'elle permet au son de se propager jusque tout en haut des gradins! On a testé!

 

Le paysage est varié, des forêts de pins, des palmiers, le jasmin, figues de barbaries, des plages de sable, de galets, des marais, des lagunes, des montagnes, on s'y sent vraiment bien. Bien souvent on est seul sur la route au milieu de ces oliviers. Il y a régulièrement des églises orthodoxes.

Plus on descend dans la péninsule et plus la chaleur est parfois étouffante, une vraie fournaise... et plus la végétation fait place à l'aridité. On commence à sentir l'endurance de notre corps, l'avancement se fait de plus en plus naturellement.

Péloponnèse, Grèce, voyage à vélo

 

Ils sont nombreux ces passages appréciés sur cette péninsule!

Comme entre Finikouda à Messini ou encore entre Tholo à Marthopoli. Certaines routes nous offrent des vues panoramiques avec des eaux d'un bleu turquoise sur une chaîne de montagnes des Taygètes avec son Mont Elias enneigé.

 

L'architecture quant à elle aussi change. Dans la région de la Magne si montagneuse et aride, les maisons ont une forme toute particulière, elles ont été construites en tours fortifiées. 

 

C'est le temps de la cueillette des olives et un doux parfum émane des moulins qui se mélange à l'odeur de la sauge. Petits villages perchés en haut des montagnes, ces tours carrées, ces paysages se laissent contempler sans répit. Mais il fait sec, chaud et les moustiques dévorent nos corps qui suintent en montée.

 

Ouis vient l'entrée dans les terres avec Sparte...  c'est là que j'ai mangé les meilleures oranges jusqu'à ce jour. Rien de mieux pour démarrer la journée que des oranges fraîchement cueillies par nos soins! A présent on est dans le coeur du Péloponnèse et une fois de plus la végétation change, on est plus haut, il fait plus frais...

 

On fait une pause chez un jeune couple de couchsufers à Tripoli. Ils nous emmènent à la visite du Monastère de Agiou Ioannou Prodromou littéralement accroché à la paroi de la roche et surplombant une impressionnante gorge. Ce monastère se mimétise et on ne le voit qu'à peine depuis en bas.

 

Dernière section sur la péninsule, on se dirige vers Nafplio avec son rocher où est suspendu l'imposant fort de Palamède qui surveille et domine la plaine d'Argolide. On gravi les 857 marches pour arriver au sommet de ce lieu offrant le plus beau panorama de la plaine. Le lendemain... malgré les milliers de kilomètres parcourus quotidiennement à vélo, nos mollets sont complètement courbaturés de cette escapade dans ces fortifications vestiges de l'Empire Vénétien.

 

Après une route agréable au milieu de forêts de pins, on rejoint finalement le canal de Corinthe qui perce complètement l'Isthme reliant la péninsule au territoire grec, et on revient sur la Grèce continentale. De là, quel changement... c'est une route au trafic intense, polluée, bordée de raffineries et d'ordures sur laquelle on doit avancer pour rejoindre Athènes. On doit même avec l'obligation de la police rouler sur l'autoroute pour rejoindre la capitale... heureusement un groupe de l'association des vélos d'Athènes nous voit et nous guide dans cette gigantesque ville, première en son genre pour nous à vélo!

Athènes, Grèce, voyage à vélo

 Athènes

 

C'est encore chez des Couchsurfers que nous vivrons durant notre temps dans cette mégalopole. Nos hôtes sont pleins de conseils et nous transmettent également beaucoup d'informations quant à leur pays et ville. On y passera d'appréciables moments en leur compagnie!

 

On est pris d'une fièvre visiteuse! On veut voir ces ruines, ces quartiers, boire du café glacé dans les terrasses populaires. On rencontre des gens, on rigole et on va a la librairie acheter des livres en anglais!

 

Evidemment, on va visité les multiples sites archéologiques comme le théâtre de Dionysos, l'acropole du Parthénon ou le temple d'Athéna Niké, etc.

Athènes, est un musée riche de l'histoire apprise à l'école primaire. Mais ce qu'on a le plus apprécié en fin de compte, c'est la visite des différents quartiers, en particulier celui de Plaka ou Exarchia. On a aussi particulièrement aimé la visite du nouveau musé de l'Acropolis.

 

Après ce rythme effréné tourisme et  sous recommandation de nos amis, on prend un bateau pour aller voir l'emblème des Îles des Cyclades dans la Mer Egée: l'Île de Santorini.

 

On rejoint le port de Pirea au sud-ouest de Athènes et on embarque sur le ferry!

Santorini, Grèce, voyage à vélo

Îles

Santorini & Kos

 

Au petit matin on débarque sur l'île après avoir passé la nuit sur le ferry, somnolé sur les canapés qui sont au pied des télévisions que les grecs aiment mettre au volume maximum pour chanter les musiques traditionnelles! Sacrée ambiance :)

 

Devant nous c'est une falaise d'au moins 150 mètres et une belle montée d'environ 4km. Plus on monte et plus c'est spectaculaire! En voyant ce spectacle qui s'offre à nous on peut facilement imaginer le volcan en éruption dont il ne reste aujourd'hui que ces 4 archipels dont Santorini fait partie. L'explosion s'est déroulée vers 1600 av. J.C et a eu pour conséquence l'effondrement de la partie centrale du volcan.

 

Ces maisons blanches et colorées, accrochés  sur le flanc de ces parois volcaniques à plus de 200 mètres est un paysage absolument exceptionnel! Depuis ces hauteurs, en se baladant entre cette architecture si particulière, on peut admirer ce bleu profond de la mer dont parlent les grecques lorsqu'il se réfèrent à la couleur de leur drapeau. Ici, on comprend vite pourquoi cette île est si renommée et appelée le joyau de la Méditerranée.

 

Le temps d'un apéro sur une terrasse et un superbe couché de soleil, on redescend pour dormir sur les sièges du port en attendant notre ferry. On quitte les Cyclades pour rejoindre l'Île de Kos dans le Dodécanèse. 

 

Là aussi, notre visite sera brève sur cette Île où est né Hippocrate dit "le père de la médecine". On s'imprègne de cette atmosphère bien différente que celle connu jusque là en Grèce où la population est majoritairement orthodoxe. Sur l'Île de Kos, dès notre arrivée nous sommes accueilli par la vision d'une très belle mosquée au coupole rougeâtre vestige de l'Empire Ottoman.

 

Ainsi s'achève notre traversée européenne! L'impatience d'arriver aux portes de l'Orient est grande, Turquie on arrive!

 

On a aimé

Le Péloponnèse!

La richesse des sites archéologiques

Les terrasse pour boire des cafés froids (grand passe-temps des grecs)

 

On a pas aimé :

La route de Corinthe à Athènes

L'arrivée à l'heure de pointe à Athènes

 

A absolument goûter:

FETA! Huile d'olive! Les dakos... :)

 

 

TIPS:

Demander à vos hôtes grecques de vous aider à réserver des billets de ferry vraiment pas cher pour des balades dans les îles.

Rien de mieux pour découvrir Athènes que d'avoir des locaux qui vous montrent!

 

Pour lire les articles du blog lié à cette partie du voyage, cliquez ici.

EN IMAGES

Vous voulez voir plus de photos? bienvenue dans cet album en cliquant ici: https://goo.gl/photos/d3hn3ZWZdx5UAqCC6